Les suisses approuvent l’expulsion des criminels étrangers

FRONT NATIONAL

Paris, le 28 novembre 2010

COMMUNIQUE DE PRESSE
de Bruno Gollnisch

Les Suisses approuvent l’expulsion des criminels étrangers

Les Suisses viennent, par référendum, de ratifier la proposition de loi du mouvement UDC, prévoyant l’expulsion de leur territoire des délinquants et criminels étrangers.

Cette mesure de bon sens, acquise contre la volonté des partis dominants, permettrait en France de libérer un très grand nombre des places de prisons. Elle serait dissuasive à l’égard de beaucoup de petits et grands délinquants dont les français les plus humbles sont contraints de supporter les méfaits.

Il faut, dans ce domaine comme dans beaucoup d’autres suivre l’exemple que nous donne le peuple Suisse.

Une réflexion au sujet de « Les suisses approuvent l’expulsion des criminels étrangers »

  1. « Il faut, dans ce domaine comme dans beaucoup d’autres suivre l’exemple que nous donne le peuple suisse. »

    J’espère que non !!!
    Pourquoi ?
    Certes, il est normal de renvoyer toute personne n’ayant pas une attitude correcte dans un pays qui n’est pas le sien. Mais l’UDC est tout de même un parti politique profondément populiste. Un populisme plus basé principalement sur le côté alémanique de la Suisse, à vrai dire. Donc sans aucune base latine. Et cela sans aucune autre conviction que celle de l’ « attaque » et celle de la « démagogie » en tant que telles. Sans aucun raisonnement, non plus, sur aucun autre sujet et surtout sans un autre point de vue que la sanction elle-même. Et où tout autre sujet important est totalement abandonné. Cela, par exemple sur le suicide, en outre, des jeunes. La Suisse est tout de même un des tous premiers pays au monde où il y a le plus grand nombre de suicides. Ce qui démontre bien son malaise. Je crois si on veut vraiment s’occuper du bien être du peuple, bien que je néglige pas le côté répressif, il est aussi nécessaire, de temps en temps, de panser des plaies plutôt que de l’enfoncer encore plus dans ses propres problèmes.

    J’espère, très sincèrement, que JAMAIS le Front-National ne ressemblera, ni de près ni de loin, à ce tas crasseux qu’est l’UDC suisse… ;-)

Laisser un commentaire